Simon Bilodeau

Simon Bilodeau est né à Laval en 1981. Il vit et travaille à Montréal où il a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal.
L’artiste a obtenu la Bourse Plein sud 2012, où il présentait cette année l'exposition Ce qu'il reste du monde du 25 mai au 6 juillet 2013. Il est représenté par la galerie Art Mûr, à Montréal.

À surveiller :
L'artiste participe à l'exposition Débordements, en cours jusqu'au 24 novembre 2013, au Musée de Lachine, commissariée par Jocelyne Connolly et Serge Fisette.

Site Internet de Simon Bilodeau : www.simonbilodeau.com | Voir aussi la Galerie Art Mûr


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Archive d'avenir prédestiné, 2013
Impression au laser sur papier (édition de 3)
76 x 122 cm
Crédit photographique : Simon Bilodeau
Prix de départ : 600 $

Depuis quelques années, Simon Bilodeau développe un langage formel dans lequel les fondements mêmes de la peinture sont remis en question. D’abord, l’artiste n’emploie que le blanc et le noir, ainsi que toute la gamme des gris qui découlent de leur croisement. L'artiste évite ainsi ce qu’il appelle lui-même le « piège de la couleur ». Selon lui, en effet, la couleur est utilisée de manière exagérée à cause de son pouvoir d’attraction, que ce soit dans le monde de l’art ou dans celui du commerce. D’autre part, Bilodeau refuse d’enfermer la peinture dans son cadre habituel, qui est celui du canevas. Au contraire, ses œuvres envahissent l’espace par des éléments sculpturaux qui s’additionnent aux composantes picturales, de manière à former une installation à l’intérieur de laquelle on peut circuler.

L'oeuvre proposée à l'encan faisait partie de l'exposition Ce qu'il reste du monde consacrée à l'accident nucléaire de Fukushima, au Japon. Toujours d'actualité à cause de ses rejets monstrueux dans l'océan, cette catastrophe permettait à Bilodeau d'exprimer certes ses préoccupations sur le futur de l'humanité, mais aussi de créer un ensemble artistique à la fois très conceptuel, mais très cohérent, utilisant de façon symbolique l'eau et le feu qui consume.