Eugénie Cliche

Eugénie Cliche est détentrice d'un baccalauréat en arts visuels de l'Université Laval et elle termine actuellement une maîtrise en Beaux-arts (concentration photographie) à l'Université Concordia, à Montréal.
Elle expose depuis 2002, alors qu'à titre de cofondatrice du collectif Les Fermières obsédées elle présente des performances depuis 2001.

À surveiller :
L'artiste présente une exposition individuelle à la Galerie BAC en 2014, ainsi que plusieurs prestations du collectif Les Fermières Obsédées qui sont encore tenues secrètes. À Québec et à Montréal et ailleurs!

Site Internet de l'artiste : www.eugeniecliche.com | Voir aussi Les Fermières obsédées


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Sans titre, 2013
Broderie et techniques mixtes
47 x 72,5 cm
Crédit photographique : Eugénie Cliche
Prix de départ : 625 $

Démarche de l'artiste

Depuis plusieurs années, je privilégie la performance, la vidéo, la photo, et plus récemment la broderie, afin de traduire mes préoccupations. Ma démarche consiste à revisiter les normes, les diktats et les images proposés, voire imposés par la culture de masse. Ainsi, je puise dans la cinématographie, la mémoire collective, la publicité, le « star- système » et les traditions populaires. Par diverses stratégies, je procède à une subversion des codes préétablis soit en critiquant manifestement les standards, soit en les attaquant de l'intérieur. Je peux même aller jusqu'à épouser en partie certaines conventions, mais en gardant toujours une réserve, un regard extérieur qui observe de façon critique mes propres adhésions à des systèmes préétablis. Je prends place dans mes propres mises en scène ou je m'y projette par le biais « d'acteurs ». Cela me permet d'investir et de travestir différents rôles de femme, de mère, d'artiste ou tous autres rôles joués à l'intérieur des différents groupes sociaux tels que la meute, le couple, la famille.

Considérant ces prémisses, je choisis, pour réaliser mes oeuvres, mes médiums en fonction de leur forte capacité à livrer des portraits manipulés et propagandistes. Ce qui m'intéresse, c'est de saboter ce puissant potentiel, qui a été abondamment exploité dans l'histoire de nos sociétés. Dévoilant les coulisses de l'icône, mes oeuvres allient le ludique, le dérisoire, l’ironique et le pathétique à une certaine violence. J'aime explorer le terrain de la peur et du malaise poliment acceptable qui se cache derrière l'image convenue. Par mes interventions, parfois subtiles, parfois grotesques, je cherche à offrir une analyse de la condition humaine démasquée, révélant alors une gêne, une honte.