Cooke-Sasseville

Jean-François Cooke et Pierre Sasseville vivent et travaillent à Québec.
Tous deux ont obtenu un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels de l'Université Laval (Québec).
Ils exposent en duo depuis 2000.

À surveiller :
En 2014, Cooke-Sasseville participera à la Biennale nationale de sculpture contemporaine, à Trois-Rivières, et présentera une exposition individuelle à la Stride Gallery, à Calgary.

Site Internet de Cooke-Sasseville : www.cooke-sasseville.net


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Mourir enfin, 2010
Sérigraphie (tirage de 15)
111,5 x 77 cm
Crédit photographique : Art Mûr
Prix de départ : 1 400 $

Extrait de la démarche des artistes (2013)

Volontairement paradoxales, nos œuvres placent invariablement le spectateur face à des situations ambivalentes, où le confort se mêle à l’inquiétude, où la critique sociale se fait par le divertissement, où des attitudes ludiques et une insouciance apparente dévoilent un questionnement d’une extrême lucidité. Nous avons travaillé de façon récurrente sur le lieu de culte ; parfois en se réappropriant certains symboles propres à la religion ou encore en s’amusant, de façon quasi perverse, à détourner le sens traditionnel lié à des notions comme la recherche spirituelle. Narcissisme exacerbé, mécanisation de la sexualité ou encore le rôle de l’artiste en société sont autant de thèmes qui ont ponctué notre pratique des dernières années et qui servent d’assises à nos recherches actuelles.


2011

oeuvre à l'encan

Agrandir

Valeur refuge, 2010
Sérigraphie sur papier, tirage de 15 exemplaires
69 x 89 cm (avec encadrement)
Prix de départ : 875 $

Extrait de la démarche des artistes (2011)

Notre cheminement créatif nous a permis de développer une démarche singulière, porteuse de réflexions diverses sur la condition de l'artiste, l'aliénation, la culture publicitaire et le rapport de l'art à la banalité, qui a été l'objet d'une réception soutenue de la part des médias. En effet, de nombreux critiques ont écrit sur notre travail, contribuant à le faire connaître du public, tout en multipliant les pistes de réflexion permettant de le situer dans le contexte artistique contemporain et plus généralement dans le contexte culturel québécois.

Notre travail est empreint d'un humour tantôt absurde, tantôt cinglant et parfois franchement cynique. Par des thématiques proches de nos préoccupations quotidiennes, nos œuvres convoquent l'ordinaire et le banal, mais prennent souvent forme dans une facture et des mises en scène nettement surréalistes. Nous aimons jouer sur les limites, quelles qu'elles soient, et tenter par le fait même d'y conduire le public. Volontairement paradoxales, nos installations placent invariablement le spectateur face à des situations ambivalentes, où le confort se mêle à l'inquiétude, où la critique sociale se fait par le divertissement, où des attitudes ludiques et une insouciance apparente dévoilent un questionnement d'une extrême lucidité.


2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Rire jaune, 2008
Sérigraphie, tirage : 50
76 x 56 cm
Crédit photographique : Cooke-Sasseville

« L'art de Cooke-Sasseville est empreint d'un humour tantôt absurde, tantôt cinglant et parfois franchement cynique. Par des thématiques proches de nos préoccupations quotidiennes — quête du bonheur, relations amoureuses, sexualité —, leurs œuvres convoquent l'ordinaire et le banal, mais prennent souvent forme dans une facture et des mises en scène nettement surréalistes. [...]

Cooke-Sasseville aiment jouer sur les limites, quelles qu'elles soient, et tentent par le fait même d'y conduire le public. Volontairement paradoxales, leurs installations nous placent inévitablement dans des situations ambivalentes, où le confort se mêle à l'inquiétude, où la critique sociale se fait par le divertissement, où des attitudes ludiques et une insouciance apparente dévoilent un questionnement d'une extrême lucidité. »

Extrait du site des artistes, Sylvette Babin