Richard Deschênes

Né à Saint-Henri-de-Taillon, Richard Deschênes vit et travaille à Montréal.
Il a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l'Université Concordia en 1985.
Il expose depuis 1988.

Site Internet de l'artiste / www.richarddeschenes.com


2011

oeuvre à l'encan

Agrandir

Bunker for terrorists 4, 2007
Acrylique et fusain sur toile montée sur bois
38 x 57 cm
Photo : Guy L'Heureux
Prix de départ : 450 $

Richard Deschênes s'intéresse particulièrement au processus de fabrication de l'image ainsi qu'au phénomène de la perception. Le recours à des curiosités naturelles ou scientifiques placées hors contexte lui permet de brouiller les repères visuels et cognitifs. Par exemple, l'œuvre proposée pour l'encan fait partie d'une série de travaux qui dévoilent des éléments architecturaux qui empruntent à des formes stables et imposantes telles que des montagnes et des cavernes. L'artiste met en scène ces étranges habitations dans un espace restreint et abstrait qui renforce leur caractère énigmatique, nous laissant songeur et troublant notre perception.

2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Tops 2, 2008
Acrylique et fusain sur toile montée sur bois
55 x 55 cm
Crédit photographique : Guy L'Heureux
Prix de départ : 650 $

Richard Deschênes s'intéresse particulièrement au processus de fabrication de l'image ainsi qu'au phénomène de la perception. Le recours à des curiosités naturelles ou scientifiques placées hors contexte lui permet de brouiller les repères visuels et cognitifs. Par exemple, l'œuvre proposée pour l'encan fait partie d'une série de travaux qui dévoilent des formes stables et imposantes telles que des montagnes et des cavernes. En choisissant de présenter ces éléments dans des formats restreints et sur des fonds abstraits, l'artiste crée une contradiction qui trouble notre lecture de l'œuvre et renforce le caractère énigmatique de la représentation.

2007

oeuvre à l'encan

Arythmie, 2006
Xérox et fusain sur papier
21 x 29 cm

Agrandir

Dans son travail pictural, Richard Deschênes examine les notions de temps et de processus inhérentes à cette pratique artistique. En plaçant des images reconnaissables — des curiosités naturelles ou scientifiques selon les dires de l'artiste — dans un environnement abstrait, Richard Deschênes crée ce qu'il appelle des modèles imaginaires, sorte de métaphore de nos mécanismes de perception et d'appropriation de la connaissance.

2005

oeuvre à l'encan

Plantation, 2003
Acrylique et dessin sur papier
32 x 48 cm

Agrandir

En plaçant des images reconnaissables — des curiosités naturelles ou scientifiques selon les dires de l'artiste — dans un environnement abstrait, Richard Deschênes crée une tension au sein même de la représentation dans laquelle s'opposent la planéité affirmée de la surface et l'illusionnisme associé à la figuration.