André Fournelle

Né à Hull (Angleterre) en 1939, André Fournelle vit et travaille à Montréal.
Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées, alors que l'artiste a également livré, particulièrement au Québec, mais aussi en France et à Taïwan, plusieurs œuvres d'intégration à l'architecture et à l'environnement.
Il expose depuis 1965.


2011

oeuvre à l'encan

oeuvre à l'encan

Agrandir (vue 1)  /  Agrandir (vue 2)

Des mondes l'habitent et se croisent en lui, 2009
Boîtier en plexiglass et charbon anthracite
1 x 1 m
Photo : Michel Dubreuil
Prix de départ : 1 000 $

« L'œuvre que je propose se situe dans la continuité de mon travail des récentes années où le charbon est devenu un de mes matériaux privilégiés. Bien que l'ayant longtemps utilisé comme source de chaleur permettant la fonte et la transformation des métaux, cette matière tellurique est maintenant utilisée dans mon travail comme matériau de création à part entière. De plus, la beauté de cette matière, noire, miroitant tel un cristal, revêt plusieurs sens. »

Commentaire d'André Fournelle, mars 2011

« Grand sculpteur de feu et pour cette raison homme quelque peu diabolique, André Fournelle s'est emparé de cette roche sombre venue du fond des âges pour nous l'offrir en métamorphoses, esthétiques sans aucun doute, mais aussi très émouvantes et, on peut le dire, très vivantes. Et c'est précisément en leur donnant cette nouvelle vie qu'André Fournelle fait œuvre d'art.

Black Fire
André Dubuc, Directeur du Centre historique minier du Nord-Pas de Calais à Lewarde, France


2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Hommage à Lemoyne, 2008
Charbon peint et plexiglas
16 x 32 cm
Tirage 1/5
Crédit photographique : Michel Dubreuil
Prix de départ: 300 $

Cette œuvre a été produite à la suite d'une performance d'André Fournelle réalisée le 1er août 2008 pour souligner le dixième anniversaire du décès de l'artiste Serge Lemoyne. Lors de cette performance, André Fournelle a déposé du charbon de bois sur trois lits de fer créés par lui et des sans-abris de la Mission Old Brewery. Il a ensuite peint les trois monticules en empruntant les couleurs chères au disparu, soit le bleu, le blanc et le rouge. Pour André Fournelle, il s'agissait d'un « hommage à Serge Lemoyne et à tous les créateurs qui ont été brûlés par leur audace, leur délire et leur rêve ».


2007

oeuvre à l'encan

Requiem pour un fluide noir / Hommage à Kasimir Malévitch, 2000
Lithographie et gaufrage sur papier Arches
32 x 51 cm
Photo : Guy L'Heureux

Agrandir

Créateur multidisciplinaire pratiquant la sculpture, le dessin, la gravure et la performance, André Fournelle s'est aussi imposé par ces recherches alliant l'art et la technologie. L'estampe présentée ici réfère à une œuvre installative de l'artiste qui portait le même titre et qui combinait les arts visuels, la pyrotechnie et une intervention sonore. Dans ce travail, André Fournelle instaure une relation dynamique entre deux icônes — le carré noir et la croix rouge — de Casimir Malévitch, figure emblématique de l'abstraction et de la modernité.


2005

oeuvre à l'encan

Icône, 2002
Plaque de cuivre, feuille d'or et plomb sur papier Arches, tirage 7/13
27 x 27 cm

Agrandir

Les travaux de André Fournelle intègrent souvent des concepts religieux ou philosophiques provenant de la culture occidentale.  Ici, le lien avec les images pieuses suggéré dans le titre trouve des échos dans la présence de la dorure, mais aussi dans le motif cruciforme réalisé en plomb.