Éric Lamontagne

Né en 1966 à Saint-Hyacinthe, Éric Lamontagne vit et travaille à Montréal.
Il a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l'Université Concordia en 1995 ainsi qu'un baccalauréat en arts visuels (concentration enseignement) de l'Université du Québec à Montréal en 1999.
Il expose depuis 1993. On trouve ses œuvres dans plusieurs collections publiques et privées.
Il était lauréat de la Bourse Plein sud en 2004.


2011

oeuvre à l'encan

La fin des temps, 2010
Graphite sur papier
21,6 x 27,95 cm

Prix de départ : 200 $

Agrandir

Dessin La fin des temps

Ce dessin fait partie d'une série de dessins préparatoires à l'exposition Du Haut de mon sous-sol présentée à la Salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval. Dans le cadre de cette exposition, j'invitais les visiteurs dans le souvenir du sous-sol de mon enfance. Il était possible dans cet endroit de trouver toutes sortes d'objets hétéroclites, ce qui m'a poussé à créer pour la première fois une installation peinte qui emprunte au théâtre, à l'architecture, au cinéma, au design et à la sculpture afin de maximiser l'effet de nostalgie.

Pareil à un grenier souterrain, mon sous-sol était plein de trésors enfouis dans un joyeux désordre. J'ai donc peint ces objets de différentes périodes dans différents vocabulaires formels, utilisant à l'occasion des références à l'histoire de l'art comme les coupures de toile chez Fontana ou encore les shapes canvas de Stella. Dans ce projet, la tête dans les nuages et les deux pieds sous terre, on découvrait l'envers du décor et l'illusion de la peinture.

On peut voir dans le dessin La fin des temps proposé à l'encan, un glissement entre le foyer et l'arbre, comme si la combustion des buches transformait peu à peu le tuyau du foyer en tronc d'arbre.

Le foyer étant souvent présent dans les sous-sols, je l'ai réinventé sous des traits fantastiques, l'idée maîtresse étant de proposer un retour dans le temps symbolique et fantasmé.

L'œuvre réalisée à partir de ce dessin original était constituée de toile peinte sur bois aggloméré et d'une vidéo où étaient projetées des maisons de banlieue en flammes.

Éric Lamontagne


2007

oeuvre à l'encan

La vieille, 2004
Acrylique sur toile
46 x 35,5 cm

Agrandir

Depuis quelques années, Éric Lamontagne crée des installations entièrement réalisées en peinture où les différents styles et techniques se côtoient sans hiérarchie. Le tableau qu'il propose ici appartenait à l'un de ces environnements qui présentait des espèces en voie de disparition, clin d'œil à la mort de la peinture annoncée à maintes reprises dans l'histoire de l'art moderne. Ici, le canevas laissé visible par endroits laisse l'impression d'une image qui se construit ou, inversement, se dissout dans la toile.


2005

oeuvre à l'encan

Sans commentaire n° 7, 1999
Boîte lumineuse, duratran et radio
18 x 20 x 9 cm

Agrandir

Artiste multidisciplinaire, Éric Lamontagne crée des œuvres qui se situent souvent à la frontière entre peinture, photographie et installation.  Ici, c'est la photographie qu'il a choisie pour réaliser cette œuvre de la série Espace privé, dans laquelle il propose des images de gens dans leur quotidien.  Sans commentaire n° 7 recrée l'ambiance des ruelles montréalaises, lorsque les gens vivent les fenêtres ouvertes pour échapper à la canicule.