Francine Larivée

Francine Larivée est née à Montréal où elle vit et travaille.
Elle a obtenu un diplôme de l'École des beaux-arts de Montréal en 1965 et un baccalauréat en histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal en 1973. Elle recevait, en 2002, le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton, accordé par le Conseil des arts du Canada.
Elle expose depuis 1967. Ses œuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques et elle a réalisé un nombre consistant d'œuvres d'art publiques.


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Instantané. En suspension. Lyon 2003, 2013
Photo couleur sur papier archive Canson (épreuve d'artiste)
61 x 76,2 cm
Crédit photographique : Francine Larivée
Prix de départ : 1 750 $

« Mes gestes sont intuitifs, en rapport avec ce que je suis, une femme, artiste, et avec le lieu, les traces qu'il porte du temps, du vivant, du passage des êtres, des bêtes et des signes qui le manifestent. »

- Francine Larivée


2011

oeuvre à l'encan

Petites folies d'importance n° 10, 2005
Éléments naturels secs, boîtier en tilleul et verre
22 x 33 x 6,5 cm
Prix de départ : 750 $

Agrandir

« Tout mon travail dans la nature me rapproche de l'essentiel, d'une reconquête de l'innocence, parce que cette nature quand elle n'est pas contrôlée par l'humain, nous renvoie à tous les mystères, à toutes les peurs, mais aussi à tous les mythes qui l'ont transcendée, interprétée et réinventée. »

- Francine Larivée


2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Geste, 1989
Huile sur papier
63 x 93 cm
Prix de départ : 450 $

Francine Larivée est au nombre des créateurs ayant marqué de leur empreinte l'histoire de l'art au Québec. Après avoir réalisé en 1976 l'installation trés médiatisée La chambre nuptiale, l'artiste se tourne vers la nature pour concevoir plusieurs projets à partir de végétaux. Datant de 1989, l'œuvre qu'elle présente ici semble être une exploration métaphorique de ce qu'est le geste artistique ou de la prise de parole publique, élément souvent central dans le parcours de l'artiste. Pourtant, l'œuvre est aussi marquée par un certain ascétisme formel qui caractérisera la production subséquente de Francine Larivée.


2007

oeuvre à l'encan

Petite main 2, 1997
Boîte de bois, cire et glands
11 x 7 x 11 cm

Agrandir

Francine Larivée est au nombre des créateurs ayant marqué de leur empreinte l'histoire de l'art au Québec. Après avoir réalisé en 1976 l'installation trés médiatisée La chambre nuptiale, l'artiste se tourne vers la nature pour concevoir plusieurs projets à partir de végétaux. L'œuvre qu'elle nous présente ici — exposée la première fois à Occurrence en 1997 — reflète son intérêt pour l'assemblage de divers éléments simples, mais combien évocateurs une fois réunis. Ainsi, cette sculpture suggère-t-elle la notion trouble d'offrande qui peut référer autant à la sexualité qu'à la religion.


2005

oeuvre à l'encan

Sucs d'émeraude. Embruns entre vides et pleins, 1985
Photographies noir & blanc
3 photographies de 5 x 7 cm chacune

Agrandir

Le triptyque photographique présenté ici par Francine Larivée se situe dans cette période d'exploration de la nature et de réalisation d'œuvres à partir de végétaux. Elle constitue un hommage à la beauté poétique de la nature.