Yves Louis-Seize

Né à Saint-André-Avellin (Outaouais) en 1950, Yves Louis-Seize vit et travaille à Montréal.
Il a obtenu une maîtrise en arts visuels de l'Université du Québec à Montréal en 1989.
Il expose depuis le début des années 1980.

Site Internet de l'artiste : www.yves-louis-seize.qc.ca


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Univers Babélien, 2013
Acier
120 x 60 cm
Crédit photographique : Guy L'Heureux
Prix de départ : 1 000 $

Extrait de la démarche de l'artiste

Représentative d'un grand pan de la production de l'artiste, Univers Babélien est une pièce murale en acier divisée en deux parties : une section inférieure rongée par l'acide et une section supérieure demeurée presque nue. Bien que l'intention de départ soit formelle, la référence au paysage est ici inévitable, notamment à cause de la ligne de partage qui rappelle naturellement la ligne d'horizon. Cependant, au-delà de cette dimension évocatrice, l'œuvre se caractérise surtout par la tension qui naît du contraste entre la rigidité du métal et la fluidité des formes créées par l'acide.


2011

oeuvre à l'encan

Agrandir

Planéité fluide 3 — Écoulement 1, 2002
Acier (traitement à l'acide et laque)
162 x 67 x 6 cm
Photo : Guy L'Heureux
Prix de départ : 1 000 $

Représentative d'un grand pan de la production de l'artiste, Écoulement 1 est une pièce murale en acier divisée en deux parties : une section inférieure rongée par l'acide et une section supérieure demeurée nue. Bien que l'intention de départ soit formelle, la référence au paysage est ici inévitable, notamment à cause de la ligne de partage qui rappelle naturellement la ligne d'horizon. Cependant, au-delà de cette dimension évocatrice, l'œuvre se caractérise surtout par la tension qui naît du contraste entre la rigidité du métal et la fluidité des formes créées par l'acide.

L'œuvre, qui a trouvé preneur lors de l'encan 2011, avait également été présentée à l'encan en 2009.


2007

oeuvre à l'encan

Incendies 1, 2007
Acier
48 x 108 x 6,5 cm

Agrandir

Représentative d'un grand pan de la production de l'artiste, Incendies 1 est une pièce murale en acier divisée en deux parties : l'une rongée par l'acide alors que l'autre est demeurée nue. Bien que l'intention de départ soit formelle, la référence au paysage est ici inévitable par le format de l'œuvre ainsi que par la ligne de partage des deux sections qui rappelle naturellement la ligne d'horizon. Au-delà de cette lecture, l'œuvre se caractérise surtout par la tension qui naît du contraste entre la rigidité du métal et la fluidité des formes créées par l'acide.


2005

oeuvre à l'encan

Points cardinaux, 2002
Acier
65 x 65 x 6 cm

Agrandir

Points cardinaux est une pièce murale en acier qui faisait partie de l'exposition Planéité fluide présentée à Plein sud et à Expression, Centre d'exposition de Saint-Hyacinthe en 2002. Ici, un jeu de renvois s'établit rapidement entre les deux surfaces laissées nues et les deux autres rongées par l'acide. Nous constatons alors l'étonnante rencontre entre la froideur et de la rigidité du métal, et la fluidité des motifs produits par l'acide.