Dominique Paul

Née à Montréal en 1967, Dominique Paul vit et travaille à Longueuil et à New York.
Elle a obtenu une maîtrise en arts médiatiques du College of Fine Arts, University of New South Wales, à Sydney (Australie) en 2000, ainsi qu'un doctorat en études et pratiques des arts à l'Université du Québec à Montréal en 2009.
Dominique Paul expose depuis 1994. Elle est représentée par Éric Devlin à Montréal et Domi Nostrae en France.

À surveiller :
Une exposition est en cours du 12 décembre 2013 au 18 janvier 2014 à la galerie Miyako Yoshinaga (547W 27th, suite 204, New York). Dominique Paul présentera également une exposition individuelle au mois de mai 2014 à la Galerie d'art d'Outremont.

Site Internet de Dominique Paul : dominiquepaul.net
Voir aussi Galerie Éric Devlin, Guided by Invoices et Galerie Domi Nostrae.


2013

oeuvre à l'encan

Agrandir

Insectes du Surinam 18, d'après Georges St-Pierre, 2013
Photographie, impression sur papier rag Hahnemühle
(édition 1 de 6 + 2 épreuves d'artiste)
30,5 x 22,7 cm
Crédit photographique : Dominique Paul
Prix de départ : 600 $

The Insects of Surinam series 2011-2013

The Insects of Surinam are photographs of staged images where male body parts from magazines become additions to Maria Sibylla Merian's from The Metamorphosis of the Insects of Surinam illustrations. The scenes are lit through various containers to create an effect as if they were under a forest canopy. I create a relationship between images belonging to a different time and space.

Merian's botanical art is from the Age of Discovery. As we are currently experiencing a period of great extinction of the species, I am associating body parts to other living organisms to «create» new species. The flesh from the muscle magazine is very textured, generous and at the same time artificial and constructed. It seems that this behavior, which consists in concentrating on building one's own body image, is an epitome of Western society, where there is a tendency to ignore pressing environmental issues.


2011

oeuvre à l'encan

Agrandir

Équinoxe des Neiges, 2008
Photographie couleur, impression numérique (tirage 1 de 6)
100 x 67 cm
Prix de départ : 475 $

Cette photographie a été réalisée le jour même de l'équinoxe du printemps, journée qui était extraordinairement enneigée. La photographie complête un cycle débuté au début de l'été de 2007 et réalisé à l'occasion des changements de saison, simultanément avec le début de la réalisation d'accessoires avec des matériaux recyclés. C'est la seule série réalisée avec la lumière du jour : par la suite j'ai travaillé en intégrant la lumière aux matériaux recyclés.

Le corps, sa représentation et sa transformation par la lumière sont au centre de ma recherche. Je développe des dispositifs d'éclairage et de projection pour le corps. Ainsi habillé d'une robe lumineuse, le corps demeure visible et peut entrer dans une relation symbiotique ou compétitive avec l'écran de projection qui devient une fenêtre sur un réel encombré par les objets de consommation et ses déchets. Je revêts ainsi des robes et des accessoires de plastique réalisés à partir d'éléments consommés. Ce matériau banal, le plastique, se trouve transformé par la lumière et prend l'apparence d'une matière précieuse, l'eau qui se trouve contenue dans un produit dérivé du pétrole, et il sollicite un regard nouveau sur cet or bleu.

Dominique Paul


2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Lucie, dégénération 7, 2003
Photographie argentique
50,5 x 36 cm
Prix de départ : 225 $

Les travaux photographiques de Dominique Paul sont réalisés à partir d'un dispositif qui lui permet de projeter sur des modèles vivants des reproductions d'œuvres d'art. En photographiant ces projections, l'artiste crée des images ambiguës dans lesquelles le spectateur ne peut plus distinguer la chair du modèle de la lumière qui la recouvre. Dans la série dégénération, l'artiste a choisi de projeter des diapositives dont l'émulsion était endommagée, accentuant ainsi la tension entre vie et mort qui se trouve au cœur de son travail.


2007

oeuvre à l'encan

Daphné et Cybèle, dégénération 6
d'après Stieler
(1 de 6), 2005
Photographie couleur (projection sur modèle)
76 x 97 cm

Agrandir

Pour réaliser ses travaux récents, Dominique Paul projette sur des modèles vivants des reproductions de chefs-d'œuvre de l'histoire de l'art où elle insère des images publicitaires de mode. En photographiant ces projections, l'artiste crée de nouvelles identités ambiguës, se situant quelque part entre hier et aujourd'hui, entre la fiction et la réalité. Dans l'œuvre présentée ici, elle ajoute à la rencontre entre des éléments étrangers, une exploration de la notion du double.


2005

oeuvre à l'encan

Lucie, dégénération 6, d'après Mignard, 2003
Photographie couleur
102 x 68 cm

Agrandir

Pour réaliser ses travaux photographiques récents, Dominique Paul a utilisé un dispositif dans lequel elle projette la reproduction d'un portrait ancien sur le corps d'un modèle vivant.  Il en résulte des images ambiguës puisqu'il y a une perte de repère quant aux deux corps ainsi superposés.  Dans la série Des dégénérations, l'artiste a choisi des diapositives dont l'émulsion était endommagée de telle sorte que la chair du modèle semble rongée, accentuant ainsi la tension entre vie et mort qui est au cœur de son œuvre.