Sophie Privé

Née en 1975 à Alma, Sophie Privé vit et travaille à Montréal.
Elle a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l'Université Laval à Québec en 1999.
Elle expose depuis 1999.


En 2011, Sophie Privé présente des expositions individuelles à Montréal (Maison de la culture Côte-des-Neiges) et à Toronto (Telephone Booth Gallery).


2011

oeuvre à l'encan

Agrandir

Qui pour quoi, 2008
Graphite et encre sur papier Arche
76,5 x 57,5 cm
Photo : Sophie Privé
Prix de départ : 400 $

Démarche de l'artiste

Mes dessins sont réalisés à partir d'une documentation photographique provenant de moments à première vue sans importance qui meublent ma vie sociale. Mon travail, contemplatif, cherche à représenter la complexité de notre langage, mais aussi sa perméabilité. Par conséquent je cherche à conserver l'aspect documentaire en construisant méticuleusement le dessin par le tracement de la projection des photographies. Les sujets, ainsi tracés, sont par la suite extraits de leur contexte photographique original et se retrouvent dans des mises en scène qui sont le résultat de collages d'anecdotes provenant du rêve, du délire et de la réalité, et qui sont issues des entretiens intimes que j'ai eu avec les sujets photographiés. Les pièces de mon travail se présentent comme des suites narratives. Elles introduisent de nouvelles temporalités par le biais de leur association. Mon intention est de provoquer de nouveaux dialogues fictifs et de singulières rencontres entre les différents individus représentés, afin de m'interroger d'une part sur les dédales de la mémoire, l'activité mentale et les productions de l'imagination, alors que d'autre part je désire questionner certains événements de l'actualité tout en me positionnant vis-à-vis des différents aspects de notre culture nord américaine.


2009

oeuvre à l'encan

Agrandir

Presque rien no4, 2009
Acrylique et graphite sur toile
61 x 46 cm
Crédit photographique : Sophie Privé
Prix de départ : 300 $

Sophie Privé met en scène des conversations entre amis. Dans le tableau présenté à l'encan, deux actions se chevauchent. Le couple en négatif discute. Parlent-ils du troisième personnage ? Ou bien est-ce plutôt lui qui écoute la discussion ? À moins qu'il ne s'agisse d'un souvenir. Sur le plan formel, la composition traduit la fraîcheur de ces moments saisis sur le vif. Pour arriver à ce résultat, l'artiste combine habilement traits dessinés, masses picturales et pans de toile laissés vierges. Ce métissage confère à l'œuvre un aspect non fini qui peut être lu comme une métaphore de la fugacité et de la fragilité des instants représentés.

2007

oeuvre à l'encan

J'te rappelle, 2006
Graphite et acrylique sur toile
45,5 x 61 cm
Photo : Guy L'Heureux

Agrandir

Le travail pictural de Sophie Privé s'inspire de son quotidien ainsi que des gens qui en font partie. Pour réaliser ses portraits, elle prend comme point de départ une photographie, non par souci de produire une image fidèle au cliché, mais afin de s'approprier certains détails propres à ce médium, comme l'instantanéité de la pose. À la frontière entre le dessin et la peinture, les œuvres de Sophie Privé cherchent ainsi à offrir la fragilité d'un instant intime et fugace.

À surveiller

Plein sud présentera une exposition individuelle de Sophie Privé en novembre 2007.