Catherine Bodmer

Échantillons

11 février au 9 mars 2003
Œuvre in situ

Vernissage le mardi 11 février à19 h
Un opuscule rédigé par Karen Spencer a été lancé le jour du vernissage

Depuis plus de cinq ans, Catherine Bodmer est fascinée par un matériau inusité : la charpie de sécheuse. À la fois attirante et repoussante, cette matière rejoint l’intérêt de l’artiste pour les questions relatives à l’hygiène et à ses rituels.

La montagne de Sisyphe, 1998
Graphite sur papier, 25 x 19 cm

Durant toutes ces années, l’artiste a poursuivi une activité systématique de collectionnement, de conservation et de classement d’échantillons selon leur couleur, leur format et leur provenance. Elle a également passé beaucoup de temps à manipuler le matériau pour se l’approprier, pour le plaisir du geste. Elle l’a roulé, déroulé, étendu au sol, plié, etc. Puis, elle a patiemment assemblé les petits rectangles accumulés au fil des ans pour en faire de grandes surfaces faisant penser à des couvertures. Elle a ensuite découpé ces couvertures en bandes de différentes largeurs. C’est le résultat de ce long processus qui est donné à voir dans l’exposition Échantillons. La salle se présente comme un labyrinthe de lisières de charpies de sécheuse suspendues au plafond à travers lesquelles l’artiste a intégré à cette installation des traces des diverses étapes de réalisation telles que des bandes de ruban cache et de papier calque ayant servi à la conservation. En plus de témoigner du temps de création et de l’aspect répétitif pour ne pas dire obsessionnel de l’entreprise de Catherine Bodmer, l’œuvre possède des qualités formelles indéniables. Allant du gris à l’écru, en passant par le rose, le bleu et le vert, les surfaces duveteuses se distinguent par la richesse de leurs camaïeux et émeuvent par leur troublante fragilité. La force symbolique de l’ensemble n’est pas non plus à sous-estimer. Le matériau réfère aux vêtements, aux gens qui les ont portés, à leurs corps et nous situe dans le domaine de l’intimité. Cependant, l’artiste opère une mise à distance par la quantité quasi industrielle de matériau amassé. Cette distanciation est renforcée par la mise en exposition : l’accrochage révèle la structure du plafond et l’éclairage au néon, cru et froid, donne un caractère impersonnel à l’œuvre. Ainsi, l’on bascule de la sphère individuelle à la sphère collective, d’un espace intime à un espace anonyme. C’est cette oscillation, ce mouvement contradictoire qui dynamise la proposition de Catherine Bodmer et qui la rend si troublante.

— Sylvie Pelletier

Notice biographique

Née en Suisse, Catherine Bodmer vit et travaille à Montréal où elle a complété en 1999 une maîtrise en arts visuels (UQAM). Active depuis 1997, Échantillons est sa sixième exposition individuelle. Son travail a également été présenté dans une dizaine d’expositions collectives à Montréal et à Ottawa. Mentionnons entre autres sa performance Ether - An Afternoon of Ambient Performances (SAW Gallery, Ottawa, 1999), sa participation au projet in situ Hôpital (Articule, Montréal, 2001) et à l’exposition Fluide - Artistes canadiens de la relève (Galerie 101, Ottawa, 2002).

Remerciements

L’artiste remercie le Conseil des Arts du Canada pour son appui financier. L’artiste remercie également les nombreuses personnes qui ont collectionné leurs charpies de sécheuse.

Portfolio  


Accueil > Expositions > Antérieures > Catherine Bodmer