Clément de Gaulejac

Les maitres du monde sont des gens

Commissaire : Marie-Hélène Leblanc
Samedi 21 mai au samedi 9 juillet 2022
Vernissage et lancement le 21 mai, de 13 h à 17 h
En présence de l’artiste et de la commissaire

Le vernissage s’accompagne du lancement du livre Entretiens #6 - La croisière ne s’amuse plus. Publié par la Galerie UQO, cet ouvrage bilingue, abondamment illustré, contient une longue correspondance entre Alain Deneault et l’artiste autour de l’exposition Les maitres du monde sont des gens.

Événement Facebook

C’est avec grand plaisir que Plein sud accueille l’exposition Les maitres du monde sont des gens de Clément de Gaulejac. Commissariée par Marie-Hélène Leblanc et présentée en partenariat avec la Galerie UQO, l’exposition s’articule autour de cette question entêtante : pourquoi est-il plus facile d’imaginer la fin du monde que celle du capitalisme ?

Depuis plus de deux ans, et le brusque coup d’arrêt imposé par la pandémie au cours « normal » des choses, cette question est devenue lourde d’une actualité et d’un sens nouveau. Nous ne savons pas si nous assistons à la fin du monde, mais une chose est certaine, nous vivons la fin d’un monde, et le nouveau peine à advenir. C’est l’énergie paradoxale de ce basculement que l’exposition tente de restituer.

Des œuvres lumineuses, des vidéos et une série de dessins numériques accompagnent Eaux profondes, bains brefs (2022), une imposante tapisserie tissée au métier Jacquard. En deux volets, cette pièce phare de l’exposition représente une scène aquatique apocalyptique dans laquelle des silhouettes hors d’échelle émergent de navires à la dérive. Le recours à une figuration atemporelle active un imaginaire singulier, celui de la tragédie, et particulièrement cette constante du récit tragique qui veut que ce soit en essayant (en vain) de se soustraire aux prophéties qu’on réalise (le plus sûrement) leurs prédictions.


Initialement présentée à la Galerie UQO, l’exposition de Plein sud montre en primeur l’oeuvre Eaux profondes, bains brefs (2022) sous la forme d’une tapisserie. L’exposition sera ultérieurement présentée au Musée régional de Rimouski, soit du 9 février au 28 mai 2023.

Pour en apprendre davantage sur l’exposition Les maitres du monde sont des gens, écoutez cet entretien audio d’Émilie Pelletier-Grenier avec Clément de Gaulejac, produit par la Galerie UQO : share.transistor.fm/s/2cf5e19a

Notes biographiques

Artiste, auteur et illustrateur, Clément de Gaulejac vit à Montréal depuis le début des années 2000. Son travail d’artiste a été exposé à la Galerie de l’UQO (Les maitres du monde sont des gens, 2019), à Vox, Centre de l’image contemporaine (Les naufrageurs, 2015), ainsi qu’à Axenéo7 (Monuments aux victimes de la liberté, 2015). Aux éditions Le Quartanier, il a publié Les artistes (2017), Grande école (2012) ainsi que Le livre noir de l’art conceptuel (2011) et, en 2022, Tu vois ce que je veux dire ? Illustrations, métaphores et autres images qui parlent dans la collection Terrains vagues des PUM. Comme illustrateur, il collabore régulièrement avec différents journaux, revues et maisons d’édition et, depuis 2012, il produit des affiches en soutien à divers mouvements sociaux ou politiques. En 2021, il a été lauréat de la bourse de recherche de la Fondation Grantham pour l’art et l’environnement. Pour en savoir plus : www.calculmental.org et www.eau-tiede.org

Marie-Hélène Leblanc est directrice et commissaire de la Galerie UQO à l’Université du Québec en Outaouais depuis 2015. Sa pratique commissariale l’a amené à produire plus d’une trentaine de projets présentés dans diverses structures d’exposition au Québec, au Canada et en Europe. Elle a occupé les postes de directrice générale du centre d’artistes Espace Virtuel à Chicoutimi (désormais BANG) et de directrice artistique du centre de production DAÏMÕN à Gatineau. Elle a aussi enseigné les arts visuels au collégial et à l’université. Marie-Hélène Leblanc est candidate au Doctorat en Études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal. Elle recevait en 2018 le prix relève de la Société des musées du Québec, ainsi qu’en 2013, la Bourse Jean-Claude Rochefort pour le commissariat d’art contemporain de la Fondation de l’UQAM. Elle a siégé sur de nombreux conseils d’administration, elle fut notamment vice-présidente et ensuite présidente de l’Association canadienne des galeries d’art universitaires et collégiales (UCAGAC/ACGAUC) de 2017 à 2021, et elle est actuellement vice-présidente de Culture Outaouais.

Alain Deneault est professeur de philosophie au campus de la Péninsule acadienne de l’Université de Moncton, et membre du Collège international de philosophie (Paris). Ses essais portent sur l’idéologie managériale, la souveraineté des pouvoirs privés et l’histoire de la notion polysémique d’économie. Il est l’auteur de Bande de colons, Gouvernance et La Médiocratie (Lux), et il a fait paraître plusieurs essais sur les multinationales et les souverainetés de complaisance chez Écosociété ainsi que Rue de l’échiquier. Il a reçu les prix Richard-Arès, essai de l’année 2008, pour Noir Canada : pillage, corruption et criminalité en Afrique et Pierre-Vadeboncœur, essai de l’année 2014, pour le livre Paradis fiscaux : la filière canadienne, parus chez Écosociété. Son plus récent ouvrage, Moeurs : De la gauche cannibale à la droite vandale est paru chez Lux au mois de mai 2022.

Remerciements

Clément de Gaulejac remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada pour l’aide à la production.

Plein sud remercie Marie-Hélène Leblanc et la Galerie UQO pour leur collaboration.

Accueil > Expositions > Programmation en cours > Clément de Gaulejac