Dil Hildebrand

Let No One Enter Who Does Not Know Geometry

20 février au 9 avril 2016
Peinture

Vernissage le jeudi 25 février, à 19 h
Publication bilingue, signée par Robert Enright

Plein sud sera fermé le samedi 26 mars à cause du congé de Pâques.

Centré autour de la construction de l’image, le travail pictural de Dil Hildebrand s’inspire de l’échelle et des structures architecturales afin de cadrer le corps des spectateurs faisant face à ses tableaux. Bien qu’abstraites, ses œuvres, qu’il produit toujours en série, empruntent tout autant sinon plus aux techniques picturales anciennes (fresque, trompe l’œil) et aux sources artistiques diverses (littérature, poésie) qu’à la peinture moderniste. En tant que peintre d’atelier traditionnel, Hildebrand, également nourri par l’imagerie informatique, ramène des bribes de l’histoire de l’art dans son studio afin d’expérimenter de façon concrète et actuelle avec la construction schématique et illusionniste de l’espace pictural. La nouvelle série d’œuvres qu’il prépare spécifiquement pour son exposition à Plein Sud s’incarnera comme une synthèse de ses expérimentations antérieures. S’inspirant des nouvelles de Jorge Lui Borges, réunies dans les recueils L’Aleph (1944) et Fictions (1949) (parmi lesquelles se retrouve La Bibliothèque de Babel), Hildebrand cherchera à évoquer à même l’espace de ses toiles la nature de l’infini et l’ubiquité des choses, des obsessions propres à l’univers de l’écrivain argentin. Des miroirs et des structures labyrinthiques faisant directement écho aux motifs de la littérature borgésienne seront intégrés dans les configurations architectoniques de ses toiles afin de créer des espaces illusionnistes troubles, délibérément trompeurs et fantaisistes, dans lesquels les spectateurs peuvent se projeter. Pour reprendre les mots de Petra Halkes, « [l]es ruptures et les continuités dans le travail d’Hildebrand montre une foi dans la peinture comme un mode constant d’expérimentation, une manière à la fois visuelle et viscérale d’enquêter sur le monde qui va au-delà, ou peut-être même en deçà, du discours verbal et de l’exploration scientifique [1] ».

Texte : Ariane De Blois
Communications : plein-sud@plein-sud.org / (450) 679-2966


Biographie

Dil Hildebrand vit et travaille à Montréal. Titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia (MFA) à Montréal, il a remporté en 2006 le Concours de peintures canadiennes de la RBC, son travail étant alors présenté dans une exposition qui a circulé dans de grandes institutions canadiennes à Vancouver, Calgary, Kitchener-Waterloo, Toronto, ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Montréal. Il a présenté depuis de nombreuses expositions individuelles et participé à des expositions au Québec, au Canada et à l’étranger (Allemagne, Angleterre, Chine, États-Unis, Nouvelle-Zélande). Il faisait également partie de l’exposition La jeune peinture et ses collectionneurs, une exposition commissariée par Réal Lussier, présentée à Plein sud en 2013. On trouve ses œuvres dans plusieurs collections publiques ou privées, dont celles du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée des beaux-arts du Canada et de la Banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada.

Remerciements

Dil Gildebrand remercie Pierre-François Ouellette art contemporain et le Conseil des arts du Canada. / The artist would like to thank Pierre-François Ouellette art contemporain and Canada Council for the Arts.

Portfolio  


Les Samedis Arts-jeux

Offerts en collaboration avec la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, les Samedis Arts-Jeux permettent aux familles de découvrir l’exposition de l’artiste Dil Hildebrand grâce à un atelier d’arts plastiques. Cette activité est gratuite. Une visite-atelier débute à 14h et la deuxième à 15h tous les samedis de l’exposition, soit les samedis 20 et 27 février, les 5, 12 et 19 mars (fermé le 26 mars), ainsi que les 2 et 9 avril 2016.

Bienvenue à tous !


[1Traduction libre de Petra Halkes, Dil Hildebrand : And so on, and so forth… Octobre, 2013. [ En ligne, consulté le 11 mai 2015]