Sophie Privé

Des discussions portant sur les détails

6 novembre au 16 décembre 2007
Peinture

Vernissage le mardi 6 novembre à 19 h

Un opuscule d’exposition rédigé par Éveline Boulva a été lancé le soir du vernissage.

Dans l’exposition Des discussions portant sur les détails, Sophie Privé propose une dizaine de tableaux qui mettent en scène des conversations entre amis. De facture intimiste, les œuvres semblent les témoins de petites tranches de vie en apparence anodines.

Sur certaines toiles, un seul personnage frontal s’impose. L’échelle humaine et la position du protagoniste donnent alors l’impression que celui-ci s’adresse directement au spectateur. Ailleurs, plusieurs individus animent la surface et discutent entre eux ou encore avec un interlocuteur hors champ. Mais, dans tous les cas, l’artiste utilise des stratégies pour introduire la notion de durée et ainsi rendre possible un parcours narratif. Par exemple, des tableaux présentés en séquence montrent le même personnage dans une pose légèrement différente chaque fois, comme si divers états de la discussion avaient été saisis. Dans d’autres images, des effets de décalage, de répétition et d’estompage contribuent à inscrire les portraits dans le temps. C’est à partir de ces indices ainsi que des expressions faciales et du langage gestuel que le visiteur pourra imaginer, à son gré, des répliques, des réparties, des histoires…

Les scènes qui figurent dans les œuvres de Sophie Privé n’ont pas l’air d’avoir été savamment élaborées. Elles traduisent plutôt la fraîcheur et la maladresse de moments saisis sur le vif. Pour arriver à ce résultat, l’artiste combine habilement la photographie, le dessin et la peinture. Il y a d’abord la prise de vue des sujets en action. Puis, à partir de la projection de la photographie, elle esquisse les personnages et quelques rares éléments de décor. Enfin, la peinture intervient. En exploitant ses qualités — couleur, transparence, opacité, brillance, texture, etc. —, Sophie Privé crée des fonds abstraits qui s’opposent à des pans de toile laissés vierges ainsi qu’à la fluidité des lignes dessinées. Ce métissage de disciplines et de techniques confère aux œuvres un aspect non fini qui peut être lu comme une métaphore de la fugacité et de la fragilité des instants représentés.
— Sylvie Pelletier

Notice biographique

Née en 1975 à Alma, Sophie Privé vit et travaille à Québec où elle a complété un baccalauréat en arts visuels (Université Laval, 1999). Depuis 2001, cette artiste de la relève a participé à une dizaine d’expositions de groupe. Des discussions portant sur les détails est sa cinquième exposition individuelle. Son travail a été vu surtout au Québec, mais aussi à l’étranger, notamment en Allemagne, en Belgique, en France, au Brésil et en Pologne. Le Musée national des beaux-arts du Québec (collection Prêt d’œuvres d’art), la Fédération des Caisses Desjardins du Québec ainsi que la Bibliothèque et Archives nationales du Québec possèdent de ses œuvres.

Suite 3, 2007
Graphite et acrylique sur toile, 91 x 76 cm. Photo : Yvan Binet

Accueil > Expositions > Antérieures > Sophie Privé